J'Habite Un Soupir


Cabas zéro pub

La pièce bleue exposée au nord, tout comme la cuisine, bénéficie d'une bonne lumière à partir du printemps. Là est donc installée ma machine à coudre dont j'use les rouages pour cette raison davantage durant la belle saison.

Vu de dessus un panier en osier posé sur une chaise blanche devant une fenêtre qui contient des sacs de courses en tissus

Depuis l'année dernière, après avoir découvert l'ingéniosité du dessus cousu à l'endroit enfilé dans le dessous à l'envers puis retourné, j'ai été pris d'une frénésie de couture et ai confectionné deux sacs de courses, deux totes-bags, quatre pochettes, une housse pour smartphone, deux sacs à bandoulières, un porte-monnaie et un grand sac fourre-tout.

Apprenant par moi-même à l'aide d'internet, les progrès sont lents, mais je suis malgré tout très fière de moi quand je termine un nouvel ouvrage, quels que soient ses nombreux défauts. Mes ressources d'apprentissage préférées sont l'incontournable site Coupe Couture et de nombreuses chaînes youtube, notamment celles de Viny, de Mouna, de Mélanie et de Madalena.

Un totebag au motif géométrique blanc et anthracite roulé et fermé par deux lanières croisées au motif floral kaki autour d'un bouton gris

Pour me fournir en tissus, j'achète des lots de chutes chez Toto, ou bien je hacke toutes sortes d'articles chinés à la braderie Emmaüs dont je peux tirer des coupons aux motifs et matières très variés. Mais le plus souvent, je convertis d'ancien linge de maison, torchons, enveloppes de couette, draps, et même vêtements que je ne porte plus comme des robes, chemisiers ou pantalons.

Fabriquer mais aussi adapter, améliorer, personnaliser l'existant. À la maison, tous les sacs de courses sont en tissus, et certains proviennent de magasins, arborant en gros et bien visibles le nom et le logo de l'enseigne. Or je n'aime pas du tout afficher des marques sur moi. Servir bénévolement de sucette publicitaire ambulante me sort par les trous de nez.

Ce large sac de coton brut, je l'agrémente d'une double poche intérieure, assortie à une doublure extérieure masquant un énorme slogan sur les OGM. Et le tour est joué.

Un grand sac de courses en coton écru posé sur un carrelage en damier beige et caramel sur lequel est cousu un grand carré à rayures vertes et bleues qui cache le logo du magasin bio où il a été acheté, ainsi que deux poches plates intérieures du même tissu d'où dépasse un porte-monnaie en toile rouge

Même chose avec e sac en toile de jute offert par une coopérative de producteurs locaux - où je me fournis en fruits, légumes, viandes et produits laitiers - méritait une petite touche boho cheap pour masquer la marque, pourtant sobre et végétale, peinte en encre noire. Rien de plus simple en cousant une poche extérieure avec une serviette de table vintage dénichée à Emmaüs.

Gros plan sur un tissu orange et une toile de jute Gros plan sur une toile de jute sur laquelle et cousu un bouton carré vert anis Un cabas en toile de jute sur lequel est cousue une poche plate avec une serviette de table vintage de couleur orange décorée de bandes brodées de pois noirs et de fleurs blanches et vert bouteille

Le 03 aout 2017 — Posté par corOllule dU cHamp Du pOirier dans Mes Découvertes