J'Habite Un Soupir


Une vie kufuu dans une cité

Dans ce blog garanti de première fraîcheur, il sera humblement question de l'oisiveté, de la solitude et de la pauvreté.... Mais aussi de la créativité qu'obligent les limites de cette dernière, des choix et de l'invention d'un autre quotidien.

Le sol d'un couloir carrelé d'un camaïeu de beige au croisement de deux portes et d'une paire de rideaux au bord d'un plancher en bois

Peut-être pourrais-je vous procurer moult évasion depuis mon trois pièces de fortune, au travers les aventures qui jalonnent mon parcours de locataire d'une barre HLM, dans une ville moyenne de province française, sur un chemin sans destination, alliant le pessimisme de la raison à l'optimisme de la volonté.

Tout à fait mue par l'art du Kufuu - ce minimalisme Zen qui aspire à faire avec ce que l'on a sans chercher à acquérir - je raconte ici un mode de vie positif et éthique, un angle de vue sur la simplicité, la frugalité et la solution aux besoins grâce à l'ingéniosité. Aussi incertain que cela puisse paraître, la quête du sans détour et le quotidien du minimum sont source d'étonnement et de distraction. J'espère réussir à le partager.

Ces billets sont un modeste journal indépendant où vous êtes chaleureusement les bienvenues.

En explorant ce blog, vous tomberez sur du vécu et des découvertes, du contemplatif et du plaintif, des sourires et des soupirs, du pragmatisme et du lyrisme, des mots perdus et des photos flous…

Et pour commencer, laissez-vous guider en cliquant sur l'index en bas de cette page.

En bas d'une colline plantée de maisons au toit rose, sous un couvercle de nuages sombres, la courbe d'une rue grise bordée de tilleuls aux feuilles jaunes et tombantes

Le 01 mai 2016 — Posté par corOllule dU cHamp Du pOirier dans Présentation